ACCUEIL

 

Le décret n° 2004-924 en date du 1er septembre 2004 abroge certaines dispositions relatives
aux travaux en hauteur du
décret du 8 janvier 1965 dans lequel on ne parlait de travail en hauteur
que pour des postes situés à plus de 3 mètres.

Cette notion n'apparaît plus dans la nouvelle réglementation.

Des mesures adaptées (en fonction de la hauteur, du type d'intervention...) doivent être définies quelque soit la hauteur
de travail.
La législation prévoit de mettre en place en priorité des protections collectives lors du travail en hauteur.

Dans le cas ou celles-ci ne sont pas suffisantes ou impossibles à mettre en œuvre, des protections individuelles spécifiques
(harnais antichute, lignes de vie) doivent être utilisées, en formant au préalable les opérateurs.

 


 

 

 

FORMATIONS

Travaux en hauteur
inter entreprise et en intra

 

  • travaux sur toiture : 
    7 à 14 heures (selon métier exercé)
  • travaux sur cordes : 35 heures
  • secours sur cordes : 14 heures
  • EPI fournis pour 6 stagiaires
  • possibilité d’actions pédagogiques
    sur sites spécifiques

 

  • formations spécifiques
    au port des EPI

     

prochaines sessions sur Albi
prochaines sessions sur Castres
 
demande d'information

 


 


Travaux sur cordes


Les conditions d'utilisation des techniques d'accès et de positionnement au moyen de cordes sont définies
aux articles R4323-89 et R4323-90 :

Le système comporte au moins :

- une corde de travail, constituant un moyen d'accès, de descente et de soutien
- une corde de sécurité, équipée d'un système d'arrêt des chutes.

Ces deux dispositifs sont ancrés séparément et les deux points d'ancrage font l'objet d'une note de calcul élaborée
par l'employeur ou une personne compétente.

Les travailleurs sont munis d'un harnais antichute approprié, l'utilisent et sont reliés par ce harnais à la corde de sécurité
et à la corde de travail.
La corde de travail est équipée d'un mécanisme sûr de descente et de remontée et comporte
un système autobloquant qui empêche la chute de l'utilisateur au cas où celui-ci perdrait le contrôle de ses mouvements.
La corde de sécurité est équipée d'un dispositif antichute mobile qui accompagne les déplacements du travailleur.

Les outils et autres accessoires à utiliser par un travailleur sont attachés par un moyen approprié, de manière à éviter
leur chute.

Le travail est programmé et supervisé de telle sorte qu'un secours puisse être immédiatement porté au travailleur
en cas d'urgence.

Les travailleurs reçoivent une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées et aux procédures de sauvetage.